Ces femmes engagées dans l’Industrie

Ces femmes engagées dans l’Industrie

Avec près de 30% des effectifs, l’industrie est un secteur d’activité dans lequel l’emploi féminin est à la hausse. Sans cesse en recherche de nouvelles compétences et de nouveaux profils, les entreprises se tournent de plus en plus vers des profils féminins.

Souhaitant renforcer la mixité dans leurs équipes, les sociétés industrielles trouvent chez les femmes des profils complémentaires aux personnes en poste dans les différents services. Hautement qualifiées et disposant de qualités humaines reconnues, elles s’intègrent avec facilité et font rapidement leurs preuves.

A l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, l’UIMM Picardie, principal organisme fédérateur des entreprises industrielles régionales, souhaite mettre en valeur ces femmes engagées dans le milieu de l’Industrie comme dirigeant d’entreprise, étudiante en apprentissage ou ingénieure maintenance.

Pascale SEBILLE, Dirigeante de l’entreprise AUTEXIER à Chauny

Présidente du MEDEF Aisne et Présidente des Conseillers du Commerce Extérieur de la France en Picardie (CCEF), Pascale Sebille est aussi à la tête de l’entreprise AUTEXIER, fabricant de vannes en bronze, CuproAluminium, CuproNickel, depuis 1995. Ayant toujours évolué dans le secteur industriel, elle a pu en voir les mutations.

« J’ai eu une image positive du milieu industriel dès mes débuts, et c’est encore plus le cas aujourd’hui. Je suis issue d’une famille qui exerçait dans la fabrication de matériels de travaux publics. Avant de prendre la direction d’AUTEXIER, j’étais notamment en poste au sein de l’industrie automobile chez Mercedes Benz” témoigne Pascale Sebille.

Très marquée d’une empreinte masculine où il est difficile d’y faire sa place, l’Industrie est pourtant un secteur où la place des femmes prend une dimension de plus en plus importante. “Il faut raisonner compétences et non faire des comparatifs hommes – femmes. Etre une femme n’est pas un handicap dans un milieu essentiellement masculin. Au contraire, c’est une force qu’il faut savoir utiliser à bon escient. C’est aujourd’hui une réelle fierté d’être à la tête d’une société industrielle en plein développement grâce à son CA à l’export, avec des collaborateurs impliqués et la volonté de produire toujours plus en France. Ce sont les challenges de tous les jours”.

Ludivine PEZERIL, élève apprentie en 2ème année de BTS Conception de Processus de Réalisation de Produits option Sérielle

Apprentie chez SUMA à Albert, société de fabrication en mécanique et outillage de précision, Ludivine Pezeril, travaille sur la fabrication de modèles 3D.

« J’ai pour objectif de générer des programmes pour l’usinage des pièces, mais aussi de veiller au respect des normes » témoigne-t-elle.
Après des études supérieures dans le domaine des mathématiques, elle a découvert l’industrie via le centre de formation professionnelle Proméo. « J’ai très vite été attirée par ce BTS en apprentissage. Je connaissais déjà SUMA pour y avoir travaillé en job d’été. L’alternance me permet d’allier la théorique et la pratique, mais aussi de voir mes missions évoluer. Je suis passée d’opératrice à un poste ou j’ai la responsabilité du contrôle des pièces. »

Poussée par ses parents à suivre cette formation et cette voie, Ludivine Pezeril ne regrette pas son choix. « Tout se passe bien. Etre une femme dans un milieu industriel n’est pas plus difficile qu’ailleurs. Il n’est pas toujours facile d’apporter sa touche personnelle mais il faut trouver des astuces pour se faire entendre et s’imposer en participant à donner des idées. Le maître mot c’est oser. »

A la suite de son BTS, Ludivine souhaite poursuivre une formation en licence voire en master, toujours en alternance dans son entreprise afin de continuer à acquérir de nouvelles compétences.

Honorine DEMAZURE, Ingénieure Maintenance chez Montupet

Ingénieure Maintenance au sein de l’entreprise Montupet, spécialisée dans la conception et la production de pièces de fonderie usinées pour l’automobile, Honorine Demazure est la seule femme dans un service de 70 personnes. A la tête d’une équipe de 7 personnes, elle est pleinement épanouie dans son travail quotidien. « Les débuts ont été un peu difficiles car il faut faire ses preuves. Mais c’est le cas de chaque personne qui arrive dans une entreprise ou dans un nouveau service. Il faut aussi avoir le sens de la communication, et je pense que les femmes ont plus de facilités pour communiquer et ainsi s’intégrer rapidement ».

Issue d’une famille qui n’était pas forcément favorable à une carrière professionnelle dans le secteur industriel, Honorine Demazure s’est donnée les moyens d’y faire sa place. « Mon entourage me disait que l’industrie n’était pas un milieu fait pour les femmes, et que ce n’était pas la voie à suivre. Aujourd’hui, même simon métier me prend beaucoup de temps, ils ont tout à fait intégré mon souhait de poursuivre ce chemin professionnel. Les métiers de l’industrie ne sont pas faciles mais deviennent simples quand on va de l’avant ».

Si elle avait un conseil à donner aux femmes qui souhaiteraient se lancer dans le secteur industriel ce serait de « se lancer, oser ». Les opportunités offertes sont multiples et les entreprises sont de plus en plus en recherche de mixité et de nouveaux profils.

À propos de l’UIMM Picardie :

L’UIMM Picardie représente 1470 entreprises industrielles employant plus de 42 000 salariés, des secteurs de la métallurgie et de la transformation des métaux, de la mécanique, du machinisme agricole, de l’automobile et de l’aéronautique, celles du spatial et du ferroviaire, de l’électrique et de l’électronique, du nucléaire et enfin des équipements ménagers. L’UIMM Picardie constitue un lieu d’échanges entre entrepreneurs de la métallurgie et représente leurs intérêts auprès de l’environnement institutionnel. Elle met au service de ses adhérents son expertise dans les domaines du droit social, de la gestion des ressources humaines, de l’emploi, de la santé et de la sécurité au travail, de l’environnement. Elle leur permet de bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans leurs projets de développement et d’innovation. Elle s’attache également à renforcer l’attractivité des métiers industriels.

www.uimm-picardie.fr

A propos de PROMEO :

Né de la fusion entre l’AFPI, la CFAI et l’ADFE de Picardie en 2013, PROMEO un centre de formation professionnelle en France orienté vers l'industrie et le tertiaire, appartenant au réseau « Pôle Formation des Industries Technologiques » de l’UIMM. Il a pour mission de répondre aux besoins en compétences des entreprises industrielles en mettant en place des parcours de formation adaptés et en accompagnant celles-ci dans le renouvellement des compétences via l’alternance. Son activité repose ainsi sur la formation continue, la formation en alternance et la formation pour les demandeurs d'emploi. PROMEO regroupe aujourd’hui 8 centres de formation en Picardie, à Amiens, Beauvais, Chauny, Compiègne, Friville, SaintQuentin, Senlis et Soissons. Il emploie 480 collaborateurs permanents et 300 formateurs, et forme, chaque année, 3 200 jeunes (BAC PRO, BTS, LICENCE, MASTER, INGENIEUR), 26 000 stagiaires en formation continue (salariés et demandeurs d’emploi).

www.promeo-formation.fr

A propos de L’ITII :

L’ITII Picardie créé en 1991, est le fruit du partenariat entre l’UIMM Picardie, le MEDEF Picardie, PROMEO, Pôle de Formation des Industries Technologiques et les établissements d’enseignement supérieurs de Picardie, dont l’École d’ingénieur du CNAM. L’école d’ingénieur du CNAM met en place la pédagogie et délivre le diplôme habilité par la Commission des Titres d’ingénieur (CTI). La gestion et l’organisation de la formation, en apprentissage et en formation continue, sont assurés par PROMEO. Les formations sont essentiellement dispensées dans les locaux du site PROMEO de Beauvais. Les diplômes préparés sont les suivants : Mécanique (Options maintenance ou production), Informatique, systèmes électriques.

www.itii-picardie.fr

09/03/2018
Retour

Connexion - Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies